La première nuit…

Publié le par Marc Lemonier

La première nuit…

Nous sommes arrivés à Koufonissi pour la première fois durant une nuit noire de la fin du mois d’août 1994. Tout était sombre dans le port, pas une lumière, pas un bateau, personne pour nous y attendre ou nous proposer des chambres. Il devait être trois ou quatre heures du matin. Nous avions pris un ferry boat au hasard la veille au soir sur le port de Mykonos, pour fuir une île trop bruyante. Le nom « Koufonissi » ne nous évoquait rien, le guide du Routard d’un voisin de bar ne nous en apprit rien, sinon que l’île n’avait guère d’intérêt, il fallait donc y aller !

Nous nous apprêtions à dormir une fois de plus sur une plage quand à la clarté de la lune nous avons découvert l’esplanade entourant un petit monument aux morts où nous nous avons étalé nos sacs de couchage… pour être presque aussi tôt réveillés par des bruits de portes et de volets. Il était cinq heures et demi, et tout le monde s’agitait. Nous avons aperçu une bâtisse presque posée sur la plage, dont des gens sortaient portant des sacs à dos, tandis que deux vieillards mettaient en route une espèce de tracteur… La scène était organisée par une vieille dame coiffée d’un fichu noir.

C’est ainsi que nous avons fait connaissance avec Maroussa.

Dix minutes plus tard nous étions installés dans l’une de ses chambres face à la mer – elle n’avait pas pris le temps de faire le ménage – et quelques minutes encore plus tard nous assistions pour la première fois à l’événement qui causait tout ce remue ménage, l’arrivée du Scopélitis.

Les plus belles vacances de notre vie pouvaient commencer, nous avions découvert Koufonissi.

tags : Koufonissi, Maroussa Tsavaris, Marc Lemonier, Scopélitis

Commenter cet article