L'Express Scopelitis

Publié le par Marc Lemonier

L'Express Scopelitis

Dans le port de Naxos, les Catamarans multicolores remplacent peu à peu les antiques ferry-boats, traditionnellement blancs. En quelques années, depuis le naufrage du Samina, qui fit plus de 80 victimes au large de Paros, la quasi-totalité de la flotte grecque a été renouvelée. Des « Jet » de plus en plus rapides croisent les majestueux navires de la Blue Star Line, déversant des voyageurs par milliers, presque au pied du Temple d'Apollon. Le tourisme de masse et le gigantisme semblent avoir définitivement conquis l'île "où Ariane fut abandonnée".

Non loin de là pourtant, un petit embarcadère semble vivre encore au rythme de la Grèce éternelle. Tous les jours vers midi des touristes venus du monde entier y croisent des commerçants qui déchargent le contenu de leur camionnette directement sur le quai. Des vieilles dames des îles portant le fichu serré tombant bas sur le front bavardent avec un Pope accompagné d'un notable en chemisette… Tout le monde attend l'arrivée de l'Express Scopelitis. Et quand sa silhouette familière se profile sur le fond des montagnes de l'île voisine de Paros, un soupir de soulagement gonfle les poitrines. "Il ne sera pas trop en retard aujourd'hui !" Ce minuscule ferry-boat blanc, aux étranges cheminées bleues, compose à lui seul la flottille des Small Cyclades Line. Chaque jour il relie Naxos à Amorgos, desservant au passage un chapelet d'îles charmantes Iraklia, Schinoussa, Koufonissi et Donoussa. Longtemps ignorées des touristes, elles connaissent depuis le début du XXI° siècle un succès qui risque, à la longue, de nuire à leur tranquillité et au charme particulier de leurs paysages et de leur ambiance. Il n'est pas trop tard pour embarquer et découvrir les Petites Cyclades.

Le navire qui vous y conduira n'est pas très grand, mais des habitués vous affirment que le Scopelitis premier du nom était bien plus petit encore, et rouillé, et que le vent parfois l'empêchait de sortir en mer, ou encore que ses sièges en plastique orange s'effondraient sous les passagers trop bien nourris, ce qui est vrai…

Tag : Scopelitis, Koufonissi, Naxos, Amorgos, Donoussa, Iraklia, Schuinoussa, Marc Lemonier

Commenter cet article